Christophe Colomb, l’imposteur qui n’a rien découvert.

Christophe Colomb, l'italien travaillant pour l'Espagne, le pionnier de l'extinction de l'histoire des premiers habitants de l'Amérique.

Christophe Colomb, le pionnier de l’extinction de l’histoire des premiers habitants de l’Amérique.

« Avec le temps, tout mensonge qui perdure devient vérité ». Cette idée selon laquelle l’italien Christophe Colomb, travaillant, pour le compte de la couronne espagnole, fut celui qui a découvert l’Amérique [Haïti, le 5 décembre 1492] fait partie de ces « mensonges universels » colportés par l’Europe suprémaciste, qui, gobés par tout le monde, est considéré comme « vrai ». On fait face à une idée très plate qui prône qu’avant que Christophe Colomb ait loupé sa destination qui était « l’Inde » s’est retrouvé en Amérique, il n’y avait quasiment rien dans ‘le nouveau monde’, c’est-à-dire, pas de culture, ni histoire, rien ! Déjà, dans les manuels d’histoire, il est écrit lorsque Christophe Colomb repartit en Europe, il fit l’éloge « d’une terre totalement vierge, inexploitée ». De tels propos qui ont été inventés par les historiens [européens] contemporains pour toujours placer leurs civilisations au-dessus de tous les autres.

Qu’est-ce que l’invasion de Christophe Colomb a apporté pour l’Amérique [Haïti] ?

Les premiers contacts harmonieux des colons esclavagistes avec les habitants du nouveau monde ignorant que c'était la genèse de leurs calvaires

Les premiers contacts harmonieux des colons esclavagistes avec les habitants du nouveau monde ignorant que c’était la genèse de leurs calvaires

Il serait plus réaliste de parler d’invasion ou tout simplement « d’immigration illégale » de l’Amérique [Haïti] par Christophe Colomb et les mercenaires espagnols au lieu de parler de « découverte ». Découvrir sous-entend « être le pionnier », or, le nouveau monde était déjà peuplé de gens « de couleurs » avant que Colomb l’ait envahit. Le pire c’est que, cette action allait déboucher sur la première plus grande « génocide » de l’histoire contemporaine de l’humanité et l’extinction de la culture de tout un continent par les européens [avares et colonialistes de nature]. Ils préfèrent utiliser le terme « découverte » pour embellir leur acte odieux, et pousser le monde à l’accepter comme étant un exploit. Comme dirait « François Fillon : Ils ne sont pas coupables de vouloir partager leurs cultures ». Si c’est comme ça qu’on partage les cultures, il faudrait redéfinir les concepts « partages » et « cultures ».

Chasseur d'esclaves indiens - Le Chasseur d'esclave, Jean-Baptiste Debret (1768-1848), Musée de São Paulo, Brésil

Chasseur d’esclaves indiens – Le Chasseur d’esclave, Jean-Baptiste Debret (1768-1848), Musée de São Paulo, Brésil

Avant le début des tragédies [avant l’arrivée des immigrés illégaux européens en 1492], la population locale vivait une vie qui se valait d’être enviée par le reste du monde. Elle ne connaissait ni les épidémies de l’autre monde, ni les guerres, les soucis de l’autre monde. La richesse matérielle n’avait pas autant de valeur à leurs yeux car ils marchaient sur de l’or… Tous les maux de ce peuple allait commencer avec la folie de grandeur du navigateur mal-compris par ses pairs, Christophe Colomb. Selon certains historiens, en moins de 50 ans, la population des Tainos allait être réduite de moitié. Les colons [criminels] espagnols les ont mis en esclavage, soumis au travail forcé dans les mines d’or, maltraité, dépossédé de leurs terres et de leurs dieux… Outre de ces maux, les européens ont apportés de nouvelles maladies contre lesquelles les locaux n’étaient pas immunisés comme la variole, la rougeole, la grippe, la syphilis…

Comme dirait Son Excellence Monsieur le Président Robert Mugabe: « Si j’avais la possibilité de retourner le temps, je me rendrais à Gênes en Italie, 9 mois avant le 9 novembre 1451 [Date de naissance du criminel Christophe Colomb] et donner un préservatif à son père ». Et dire que le 5 décembre dans le calendrier grégorien est Ferrié en Haïti sous prétexte qu’ils célèbrent « la découverte du pays par Colomb ». Le mal aliénant est vraiment profond. Christophe Colomb n’a rien découvert, arrêtons de modifier l’histoire, arrêtons d’enseigner des stupidités de la sortes aux générations futures qui n’ont comme objectif que de placer les européens au-dessus de toutes autres civilisations.

 

© Ayiti Bèl Zile / Jean Jeaslin DECOSSA
Publicités